Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


46° 48 '42.65" N - 71°12' 5.20" O, Capitale Nationale, Québec (Ville), gare fluviale, du traversier N. M. Alphonse Desjardins amarré au bout de la rue des Traversiers, l'arrondissement historique au pied du cap Diamant, le quartier du Petit Champlain, 10:03 le vendredi 4 juillet 2008, photo NM_Alphonse_Desjardins_019_950.

Nichole Ouellette

présente

Abrégé historique

Histoire
Période prélinnéenne
Période prélinéenne
Post-linnéenne
Post-linnéenne
Post-linnéenne
Post-linnéenne
Post-linnéenne
Bibliographie

Papiers peints

Détroit de Belle-Isle

Chant de marin
 

Québec en photos

À Québec
Quai Chouinard

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

1. Période prélinnéenne.

Perh Kalm

(suite) Tournefort meurt en 1708. Le mouvement botanique semble alors s'arrêter de ce côté-ci de l'Atlantique. Cependant, en 1716, le père Lafitau, de la compagnie de Jésus, publie un mémoire sur « la précieuse plante du ginseng de Tartarie » qu'il vient de découvrir au Canada. Puis c'est le vide durant quarante ans, jusqu'à la visite du suédois Pehr Kalm, disciple de Linné. En 1749, au cours d'un voyage en Amérique, Kalm s'arrête à Québec où il se lie d'amitié avec le comte de La Galissonnière, lui-même grand amateur de botanique.

Perh Kalm (1716-1779)

Comte de La Galissonnière

Le témoignage que Kalm rend au comte de La Galissonnière vaut d'être cité : « Quand je songe à toutes les belles qualités qui brillaient en lui, je ne puis en faire assez d'éloges. Il a des connaissances étonnantes dans toutes les sciences, mais surtout dans les sciences naturelles où il est tellement versé que quand il commençait à me parler sur ce sujet, je m'imaginais voir notre grand Linné sous une nouvelle forme ». Ce parallèle du comte de La Galissonnière et de Linné, établi par un contemporain qui les a connus tous deux, nous permet d'inscrire ce gentilhomme français parmi les grands noms de la botanique laurentienne.


46° 48 '42.65" N - 71°12' 5.20" O, Capitale Nationale, Québec (Ville), gare fluviale, du traversier N. M. Alphonse Desjardins amarré au bout de la rue des Traversiers, l'arrondissement historique au pied du cap Diamant, le quartier du Petit Champlain, 10:06 le vendredi 4 juillet 2008, photo NM_Alphonse_Desjardins_027_800.

Sieur Jean-François Gaulthier

C'est à Québec aussi que Kalm connut le sieur Jean-François Gaulthier, médecin du Roi comme Michel Sarrazin, et en l'honneur de qui il créa le genre Gaultheria. Kalm a écrit un Flora Canadensis, resté inédit, et dont le manuscrit a disparu. Mais ses collections sont la base des espèces canadiennes décrites par Linné dans son Species Plantarum.


46º 48' 37,9" N - 071º 22' 18,8" O, Vieux-Québec, basse ville et quai Chouinard, du navire de croisière M.V. Louis-Joliette, le dimanche 11 août 2002, photo 20020804/4.

Et les autres

Ainsi se termine, sous une nouvelle impulsion imprimée par les travaux de Kalm et la présence animatrice du comte de La Galissonnière, la période prélinnéenne de l'histoire de la botanique laurentienne. Cette période, qui dura plus d'un siècle, fut féconde, grâce surtout au rayonnement des puissantes personnalités de Tournefort et de ses associés du Jardin des plantes. Tournefort, Sébastien Vaillant, Danty d'Isnard, Marchant, dirigeaient de loin les études et les explorations, et leurs travaux sont publiés dans les mémoires de l'Académie des sciences de Paris.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne 1935, p. 13, 14.

Flore laurentienne : divisions de l'ouvrage

Auteur, illustrateur ] Préface ] Abrégé historique ] Esquisse générale ] GROUPES systématiques ] Clef artificielle ] Glossaire ] Auteurs ] Cartes et tableaux ] Observations, notes, recherches ]


le dimanche 17 mars 2002
le jeudi 24 décembre 2009 - le mercredi 30 novembre 2011
constante mouvance de mes paysages intérieurs


46º 48' 37.9" N - 071º 22' 18.8" O, Vieux-Québec, basse ville et quai Chouinard, du traversier entre Lévis et Québec, février 1993, photo 0899_E_800.


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-06-21

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)