Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Citation d'auteurs     Cartes et tableaux


49º 47' 27.2" N - 074º 42' 35.0" O, Nord-du-Québec, Baie-James ou Jamésie, route n° 113 Sud, Chapais, Barrette-Chapais Ltée, usine de sciage, guérite, tas de bois, 06:59 le dimanche 24 juillet 2005, photo Chapais_003_950.

Nichole Ouellette

présente

Dynamisme de la Flore laurentienne

Point de vue dynamique
Point de vue dynamique
Facteurs d'évolution
Termes discontinus
Termes discontinus
Termes continus
Termes continus
Termes continus
Termes continus
Termes continus
Termes continus
Facteurs d'élimination
Facteurs extrinsèques
Facteurs extrinsèques
Conclusion

Flore laurentienne

Plantes introduites

Plantes de ballasts et de remblais

Québec en photos

Aménagements Robert-Bourassa

Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

ESQUISSE GÉNÉRALE DE LA FLORE LAURENTIENNE.

II. - DYNAMISME DE LA FLORE LAURENTIENNE.

C.  FACTEURS DYNAMIQUES EXTRINSÈQUES.

Les forces d’évolution intrinsèques aux espèces, nous l’avons vu, sont capables, à très longue échéance, avec l’aide de facteurs extérieurs, d’altérer profondément la physionomie des flores, en modifiant les éléments mêmes qui les constituent. Mais cette physionomie est davantage affectée, et infiniment plus rapidement, par certains facteurs extrinsèques qui agissent non plus sur la formule biologique de l’individu, mais sur l’expansion des espèces et leur groupement dans le temps et l’espace. En un mot, tandis que les influences intrinsèques agissent sur la qualité du dynamisme, les influences extrinsèques en règlent surtout la quantité. Au premier rang de ces influences se placent les changements de climat et l’hominisation de la nature.

Toute variation de climat se traduit par une perturbation dans l’équilibre des flores. Ainsi, le climat plus chaud qui régna durant une partie de la période Champlain a probablement suscité sur les bords de la mer de ce nom, malgré la proximité des glaces pléistocènes encore incomplètement fondues, une flore particulière dont quelques éléments au moins ont persisté. C’est probablement à cette cause qu’il faut rapporter le caractère plutôt méridional de la florule spéciale de l’Outaouais et de celle des environs du lac Saint-Pierre, ainsi que certains mélanges de flores autrement peu explicables.


48° 41' 01.9" N - 79° 29' 08.8" O, Abitibi-Témiscamingue, Abitibi-Ouest, île Nepawa, Clerval, mules de foin dans un champ, 06:31 le vendredi 5 août 2005, photo Ile_Nepawa_019_800.

Évolution intrinsèque

Mer Champlain
Lac Saint-Pierre

Intelligence de l’homme

Mais de tous les facteurs extrinsèques capables de déclencher dans les flores une certaine intensité de dynamisme, il n’en est peut-être pas de plus puissant, de plus rapide en tout cas que le plus récent on date, celui dont nous pouvons toucher du doigt les effets : l’introduction, dans la mêlée des forces terrestres, d’un élément d’essence différente et particulièrement agissant : l’intelligence de l’homme.

L’homme, ce roseau, a cependant réussi à plier à sa volonté, des forces fatales qui paraissaient devoir le dominer entièrement et à jamais. Depuis un temps immémorial il a réduit en servitude un certain nombre d’animaux et de plantes. Pour propager ces dernières, il a dû s’employer à détruire la flore naturelle.

Quand l’abri des cavernes et la tente de peaux de bêtes cessent de lui suffire, l’homme, muni de sa hache de pierre, attaque l’arbre, ouvre la forêt. Le déboisement de la planète commence, le déboisement, lutte d’un facteur spirituel contre les forces brutales de la Nature.

Dynamisme violent lui-même, le déboisement déclenche automatiquement toute une série de réactions dynamiques dans les facteurs écologiques et dans les flores qui en dépendent. Là où la prairie artificielle persiste, maintenue par une lutte de chaque jour, le climat se modifie. Le soleil, atteignant maintenant le sol, le réchauffe, crée un régime où les facteurs cosmiques ordinaires : chaleur, humidité, lumière, sont dans un équilibre nouveau. C’est ainsi que le bassin du lac Saint-Jean, la grande terre de l’Abitibi, voient leur climat et les possibilités de leur sol améliorés à la suite d’un énergique déboisement.

Feux de forêt

Quand, d’autre part, le déboisement est l’œuvre du feu, et que la terre est laissée à elle-même, nous voyons toute une série de manifestations dynamiques merveilleusement balancées, s’agencer, s’ordonner, tendre vers le rétablissement de la forêt primitive. Ce mouvement de reconstruction, ces successions qui obéissent à des lois définies, ces adaptations continuelles à des équilibres continuellement changeants, sont parmi les plus intéressants des processus naturels.


49º 47' 27.2" N - 074º 42' 35.0" O, Nord-du-Québec, Baie-James ou Jamésie, route n° 113 Sud, Chapais, Barrette-Chapais Ltée, usine de sciage, guérite, tas de bois, 07:01 le dimanche 24 juillet 2005, photo Chapais_004_800.


53° 45' 00" N - 077° 00' 00" O, Nord-du-Québec, Baie-James ou Jamésie, aménagements Robert-Bourassa, le réservoir Robert-Bourassa, une superficie de 2 835 km², inondée de main d'homme, 06:18 le jeudi 28 juillet 2005, photo Amenagements_Robert_Bourassa_063_350.

Photos : Chibougamau ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 76.

Dynamisme de la Flore laurentienne

Point de vue dynamique ] Point de vue dynamique ] Facteurs d'évolution ] Termes discontinus ] Termes discontinus ] Termes continus ] Termes continus ] Termes continus ] Termes continus ] Termes continus ] Termes continus ] Facteurs d'élimination ] [ Facteurs extrinsèques ] Facteurs extrinsèques ] Conclusion ]

Esquisse générale de la Flore laurentienne

Plan ] Introduction ] ÉQUILIBRE ] DYNAMISME ]


le lundi 14 avril 2003
le jeudi 22 mars 2012 - le samedi 8 mars 2014
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-11-05

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)