Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


46° 40' 10.9" N - 072° 16' 49.2" O, Laurentides, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, rang Price, le dimanche 22 janvier 2006, photo Rang_Price_007_950.
Nichole Ouellette

présente

Esquisse générale

Plan
Introduction
ÉQUILIBRE
DYNAMISME

Art de vivre au Québec

Novembre

Temps de ceci et de cela

Papier peint

Neiges

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)


ESQUISSE GÉNÉRALE DE LA FLORE LAURENTIENNE.

I. - ÉQUILIBRE ACTUEL DE LA FLORE LAURENTIENNE.

Index ] FACTEURS RÉPARTITION ] PHYSIOGRAPHIE ] Physiographie ] Physiographie ] Physiographie ] CLIMAT ] Climat chaud-froid ] [ Climat neige ] Climat floraisons ] Climat automne ] Facteur humain ] PHYTOGÉOGRAPHIE ] RÉGION ARCTIQUE ] RÉGION HUDSONIENNE ] Région hudsonienne ] RÉGION LAURENTIENNE ]

2. Climat
(Troisième de cinq pages ; page 4)

Dans le Québec tempéré, la neige arrive vers la mi-novembre pour disparaître en avril. Les phases du printemps sont rapides, et cette saison passe insensiblement à l'été qui, lui-même, ne se sépare pas de l'automne d'une façon bien précise. L'automne est la plus belle saison de l'année, celle où la végétation se déploie davantage. L'abondance des composées en fleur à ce moment, crée comme une illusion de renouveau. Mais l'équinoxe amène des vents froids chargés de pluie, après quoi se succèdent les quelques belles journées de « l'été des sauvages » ou été de la Saint-Martin.


46° 37' 53.6" N - 072° 19' 35.4" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, vue du sentier de motoneige Trans Québec 3, de la passerelle entre les routes de la Station et Manitou ; la forêt laurentienne, les champs et à la ligne d'horizon, la rive sud du fleuve Saint-Laurent, le samedi 11 octobre 2008, photo Sentier_Trans_Quebec_3_004_800.

Puis c'est l'hiver pour de bon, le rigoureux mais salubre hiver canadien. Vers le premier novembre, dans la région de Montréal, tous les arbres feuillus indigènes sont dépouillés, sauf parfois les peupliers. Les arbres et arbustes d'origine eurasiatique, plantés le long de nos rues et dans nos parcs, adaptés à une saison plus longue, défeuillent un peu plus tard, et sont parfois même (comme en 1933) surpris par l'arrivée subite des neiges. Il arrive, dans ce dernier cas, que les processus de défoliation sont inhibés définitivement, et que ces arbres gardent leurs feuilles roussies et recroquevillées presque tout l'hiver, se comportant en cela, et pour des raisons de même ordre, comme les très jeunes hêtres et chênes indigènes de nos bois.


46° 36' 09.1" N - 072° 15' 47.3" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, 1er rang Saint-Édouard, 05:56, le jeudi 20 mars 2008 photo Premier_rg_St_Edouard_015_800.

Des différences locales très notables se remarquent pour le départ de la végétation au printemps, et ces différences ne valent pas seulement dans la direction nord-sud, mais aussi dans la direction est-ouest. Québec retarde de quinze jours sur Montréal, et Tadoussac d'un mois. Les différences sont encore plus accentuées dans la Gaspésie, - surtout dans les Chic-Chocs (Shikshoks dans le texte), - et sur la Côte-Nord. Même dans la baie de Gaspé, qui jouit d'un climat relativement doux pour la région, les lilas fleurissent en juillet. Il y a néanmoins compensation dans les régions plus boréales, par la rapidité avec laquelle les plantes parcourent leur cycle vital : la longueur des jours d'été dans le nord favorise la photosynthèse et permet l'élaboration rapide des matériaux de construction et de réserve. Ainsi, tandis que dans la région montréalaise, il y a une saison des fraises, une saison des framboises, une saison des bleuets, - dans le nord et le nord-est, tous ces fruits arrivent à maturité à peu près simultanément.

Climatologie du Québec, cartes et tableau

D. Températures
E. Précipitations
I. Tableau - climat

Précédente ] Index ] Suivante ]  

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 26.


le jeudi 11 avril 2002 - le mardi 16 février 2010
- le vendredi 25 novembre 2011
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-10-07

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)