Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette

présente

Glossaire

Index ] A ] B ] [ C ] D ] E ] F ] G ] H ] I - J ] L ] M ] N ] O ] Paléa ] Périanthe ] Pollinisation ] R ] Sagitté ] Sillonné ] Stolon ] T ] U ] V ] X - Z ]

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Glossaire
par Marcelle GAUVREAU (1907-1968)

Sur cette page :
Ca. ] [ Caduc ] [ Calice ] [  Calicule ] [ Calleux ] [ Callosité ] [ Calus ] [ Campanulé ] [ Canaliculé ] [ Canescent ] [ Cannelé ] [ Capillaire ] [ Capité ] [ Capitule ] [ Capsule ] [ Carène ] [ Caréné ] [ Caroncule ] [ Carpelle ] [ Caryopse ] [ Caudicule ] [ Caulescent ] [ Caulinaire ] [ Cécidie ] [ Cespiteux ] [ Chaton ] [  cf.  ] [ Caduc ] [ Chaume ] [ Chlorophylle ]

Chromosome ] [ Circumboréal ] [ Circumscindé ] [ Cladode ] [ Claviforme ] [ Cléistogame ] [ Conchoïde ] [ Concolore ] [ Concrescent ] [ Condupliqué ] [ Cône ] [ Conné ] [ Connectif ] [ Connivent ] [ Connivent ] [ Coralliforme ] [ Cordé ] [ Cordiforme ] [ Coriace ] [ Corme ]

Corme ] [ Corniculé ] [ Corolle ] [ Coroniforme ] [ Coronule ] [ Corymbe ] [ Costal ] [ Cotyle ] [ Cotylédon ] [ Coussinet ] [ Crénelé ] [ Crypthybride ] [ Cucullé ] [ Cunéaire ] [ Cunéiforme ] [ Cupule ] [ Cupuliforme ] [ Cuspidé ] [ Cuticule ] [ Cutinisé ] [ Cylindracé ] [ Cymbiforme ] [ Cyme ] [ Cystie ] [ Cytologie ]

Ca. Abréviation du mot latin circa, signifiant "autour de".

Caduc, uque (adj.). Qui se détache et tombe de bonne heure.

Calice (n.m.). Enveloppe extérieure de la fleur, formée de sépales libres ou soudés. Ex. : la fleur du Fragaria virginiana, vue de dessous, montre bien le calicule, le calice et la corolle (figure 103).

Calicule (n.m.). Petit calice accessoire, placé à l'extérieur du calice proprement dit. Le calicule se rencontre rarement. Ex. : la fleur du Fragaria virginiana  ; le calicule est en noir solide (figure 103).

Calleux, euse (adj.). Qui porte des callosités. Dans un autre sens : dur, épais, corné.

Callosité (n.f.). Renflement qui se développe sur certains organes. Ex. : les fruits des Rumex (figure 41).

Calus (n.m.). Voir callosité.

Campanulé, ée (adj.). En forme de cloche. Ex. : la fleur des Campanula (figure 192).

Canaliculé, ée (adj.). Creusé d'un petit sillon en forme de canal ou de gouttière. Ex. : la feuille de (l'Hemerocallis fulva (figure 236).

Canescent, ente (adj.). Blanchâtre à cause de l'abondance des poils.


Hemerocallis fulva Linné. 46º 35' 52,6" N - 072º 15' 38,8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, 1er rang Saint-Édouard, le mercredi 8 juillet 2009, photo macro Hemerocallis_fulva_006_800. (Canaliculé)


Matricaria matricarioides (Lessing) Porter. 46º 35' 52,6" N - 072º 15' 38,8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, 1er rang Saint-Édouard, le dimanche 5 juillet 2009, photo Matricaria_matricarioides_009_800. (Capitule)

Cannelé, ée (adj.). Muni de côtes longitudinales régulières, séparées par des sillons. Ex. : la tige de l'Eriocaulon septangulare (figure 244).

Capillaire (adj.). Très grêle, fin et délié comme un cheveu. Ex. : les feuilles des Myriophyllum (figure 119).

Capité, ée (adj.). En tête arrondie. Ex. : l'inflorescence du Trifolium pratense (figure 112).

Capitule (n.m.). Inflorescence à fleurs sessiles et serrées sur un réceptacle commun, le tout simulant une seule fleur. Ex. : toutes les Composées ; voir les schémas de Matricaria matricarioides et d'Anthemis cotula (figure 210).

Capsule (n.f.). Fruit sec, déhiscent ou non, renfermant généralement plusieurs graines. Ex. : Stellaria longipes (figure 50, h).

Carène (n.f.). Saillie longitudinale sur le dos de certains organes, simulant la carène d'un navire. Le mot a un sens spécial chez les légumineuses.

Caréné, ée (adj.). Muni d'une carène, ou en forme de carène.

Caroncule (n.f.). Épaississement charnu et peu étendu de certaines graines.


Coptis groenlandica (Oeder) Fernald. 46° 35' 46.45" N - 072° 15' 52.81" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, terre à bois de Roger Leduc, le dimanche 16 mai 2010, photo Coptis_groenlandica_014_800. (Carpelle)

Carpelle (n.m.). Chacun des organes femelles de la fleur, dont l'ensemble constitue le pistil. Ex. : les carpelles distincts du Coptis groenlandica (figure 57) : les carpelles concrescents de l'Hypericum kalmianum (figure 81, n, o).

Caryopse (n.m.). Fruit sec, indéhiscent, à graine unique soudée avec le péricarpe. Ex. : un grain de blé, d'orge, etc.

Caudicule (n.f.). Partie amincie en pédicelle de la masse pollinique chez les orchidacées.

Caulescent, ente (adj.). Pourvu d'une tige apparente.

Caulinaire (adj.). Qui tient à la tige, ou qui se rapporte à la tige.

Cécidie (n.f.). Voir : galle.

Cespiteux, euse (adj.). Qui forme des touffes compactes. Ex. : Scirpus cespitosus (figure 249).

Chaton (n.m.). Type d'inflorescence où les fleurs sont sessiles à l'aisselle d'une écaille, et forment par leur réunion un épi qui tombe tout d'une pièce. Ex. : Salix discolor (figure 29).

Chaume (n.m.). Tige des graminées, creuse, munie de nœuds apparents d'où partent des feuilles linéaires et engainantes (figure 284).

Chlorophylle (n.f.). Substance complexe qui donne aux végétaux leur coloration verte.

Chromosome (n.m.). Chacun des éléments figurés (en forme de points, bâtonnets, anses, etc.), qui apparaissent dans le noyau cellulaire en voie de division. Les chromosomes présentent de grandes affinités pour certains colorants, d'où leur nom. Chaque espèce végétale ou animale possède un nombre fixe de chromosomes (voir : n = ).

Circumboréal, ale (adj.). Se dit d'une plante répandue dans tout l'hémisphère boréal, à l'exclusion de la zone tropicale.

Circumscindé, ée (adj.). Coupé circulairement. Ex. : la capsule du Plantago major (figure 179).

Cladode (n.m. ). Feuille réduite à un pétiole aplati. Ex. : les dernières ramifications de l'Asparagus officinalis (figure 233).


Thalictrum pubescens Pursh. 46° 31' 25,9" N - 072° 15' 17,8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Batiscan, rang Nord, près de la voie ferrée, en bordure d'un champ, le dimanche 28 juin 2009, photo macro Thalictrum_pubescens_003_800. (Claviforme)

Claviforme (adj.). En forme de massue. Ex. : le filet de l'étamine du Thalictrum pubescens (figure 59)

Cléistogame (adj.). Se dit d'une fleur qui ne s'ouvre pas et où la fécondation se fait à l'abri de tout pollen étranger. Ex. : Viola (figure 76).

Conchoïde (adj.). En forme de conque. Ex. : la spathe du Symplocarpus foetidus (figure 321).

Concolore (adj.). D'une même couleur. Appliqué aux feuilles, le terme signifie que le dessus et le dessous sont exactement du même vert.


Convolvulus sepium Linné. 46º 31' 24. 3" N - 072º 13' 08.3" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Sainte-Geneviève-de-Batiscan, rang Nord, le dimanche 27 juin 2010, photo macro Convolvulus_sepium_006_800. (Concrescent)

Concrescent, ente (adj.). Soudé ; littéralement : qui a crû avec. Ex. : les cinq pétales de la fleur du Convolvulus sepium sont concrescents en une corolle en forme de cloche (figure 153).

Condupliqué, ée (adj.). Plié en deux dans le sens longitudinal. Ex. : les glumes du Bromus ciliatus (figure 294).

Cône (n.m.). Dans un sens particulier, inflorescence femelle des conifères et de quelques autres plantes. Ex. : les cônes du Pinus strobus (figure 19, f) et de l'Humulus lupulus (figure 34).

Conné, ée (adj.). Se dit des feuilles opposées et soudées par la base. Ex. : Eupatorium perfoliatum (figure 207).

Connectif (n.m.). Partie de l'étamine qui unit les deux lobes des anthères, et qui se prolonge parfois au delà de leur sommet.

Connivent, ente (adj.). Tendant à se rapprocher. Se dit des organes rapprochés par le sommet, mais non soudés.

Convoluté, ée (adj.). Enroulé en cornet.


Aster cordifolius Linné. 46º 31' 26.3" N - 072º 16' 56.6" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Sainte-Geneviève-de-Batiscan, (Municipalité de paroisse), rang Nord,  le samedi 12 septembre 2009, photo Aster_cordifolius_014_800. (Cordé)

Coralliforme (adj.). Ramifié à la façon du corail. Ex. : les parties souterraines du Corallorhiza maculata (figure 315).

Cordé, ée (adj.). En forme de cœur. Ex. : la feuille de l' Aster cordifolius (figure 216).

Cordiforme (adj.). En forme de cœur. (Voir : cordé.)

Coriace (adj.). Qui a la consistance du cuir.

Corme (n.m.). Épaississement de la base d'une tige formant une sorte de bulbe solide . Ex. : Malaxis unifolia (figure 319).

Corme (n.f.). Fruit du cormier ou sorbier (Sorbus americana).

Corniculé, ée (adj.). Enroulé en forme de cornet.

Corolle (n.f.). Enveloppe intérieure de la fleur, située entre les étamines et le calice, et dont les divisions (pétales) peuvent être libres ou soudées. Ex. : la fleur du Cratægus submollis (figure 87).

Coroniforme (adj.). En forme de couronne.

Coronule (n.f.). Petite couronne d'appendices libres ou soudés.

Corymbe (n.m.). Inflorescence dans laquelle les axes secondaires partent de points différents sur l'axe, et arrivent à peu près à la même hauteur. Ex. : Achillea millefolium (figure 210).

Costal, ale (adj.). Qui se rapporte aux côtes. Ex. : Equisetum hyemale (figure 4, f).

Cotyle (n.f.). Chacune des premières feuilles de l'embryon formées avant la germination de la graine.

Cotylédon (n.m.). Voir : cotyle.

Coussinet (n.m.). Petit renflement de la tige de certains arbres, sur lequel est insérée la feuille. Ex. : Picea mariana (figure 20, d).

Crénelé, ée (adj.). Bordé de dents obtuses ou arrondies. Ex. : la feuille du Populus tremuloides (figure 30).

Crypthybride (n.m.). Hybride caché, c'est-à-dire difficile à reconnaître comme tel.

Cucullé, ée (adj.). En forme de capuchon.

Cunéaire (adj.). En forme de coin ou de triangle renversé. Ex. : la base de la feuille du Salix interior, du Salix petiolaris, etc. (figure 31).

Cunéiforme (adj.). Voir : cunéaire.

Cupule (n.f.). Involucre écailleux, foliacé ou épineux, en forme de petite coupe, qui enveloppe plus ou moins certains fruits. Ex. : Quercus rubra, Q. bicolor, etc. (figure 25).

Cupuliforme (adj.). En forme de cupule.

Cuspidé, ée (adj.). Insensiblement atténué en pointe aiguë et raide. Ex. : les feuilles du Potamogeton zosteriformis (figure 229).

Cuticule (n.f.). Revêtement luisant de l'épiderme.

Cutinisé, ée (adj.). Muni d'une cuticule.

Cylindracé, ée (adj.). Se rapprochant de la forme cylindrique.

Cymbiforme (adj.). En forme de cymbe (nacelle à deux proues relevées).

Cyme (n.f.). Type d'inflorescence formé d'axes terminaux aboutissant chacun à une seule fleur. Ex. : Stellaria graminea (figure 50).

Cystie (n.f.). Appareil en forme de vésicule, propre à certaines plantes (voir page 217).

Cytologie (n.f.). Science biologique qui étudie la cellule considérée comme unité.

Flore laurentienne
Accueil ] Auteur, illustrateur ] Préface ] Abrégé historique ] Esquisse générale ] GROUPES systématiques ] Clef artificielle ] Glossaire ] Auteurs ] Cartes et tableaux ] Travaux, notes, recherches ]

Précédente ] Index ] Suivante ]


le samedi 9 juin 2001 - le dimanche 28 juin 2009 - le samedi 16 juin 2012
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-05-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)