Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


Coptis groenlandica (Oeder) Fernald. 46° 35' 46.45" N - 072° 15' 52.81" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, terre à bois de Roger Leduc, 06:33 le dimanche 16 mai 2010, Coptis_groenlandica_013_950.

Nichole Ouellette

présente

Renonculacées

Famille
Clef des genres
Figures 54 - 55 - 56
Figures 57 - 58 - 59
01 Atragene
02 Clematis
03 Caltha
04 Ranunculus
05 Aquilegia
06 Hepatica
07 Coptis
08 Anemone
09 Actaea
10 Thalictrum

Art de vivre au Québec

Médecine populaire

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 33. ― RANUNCULACEAE RENONCULACÉES ].

7. Coptis Salisbury. — Coptide.

1. Coptis groenlandica (Oeder) Fernald. — Coptide du Groenland. —  Savoyane, Sabouillane, Sibouillane. — (Gold-thread).

— Rhizome filiforme, d'un jaune d'or, très amer ; tiges glabres, croissant en petites touffes ; feuilles toutes basilaires, persistantes, longuement pétiolées, à limbe (largeur 3-5 cm) terné, luisant supérieurement ; hampe uniflore, grêle. Floraison printanière. Bois de conifères. Général.

Coptis groenlandica, plante entière et fruits.
Flore laurentienne, figure 57, dessin frère Alexandre Blouin.

Cette petite plante, élément familier de nos bois de conifères, est universellement connue chez nous sous le nom de Savoyane, abréviation de Tisavoyane, graphie phonétique d'un mot micmac signifiant : teinture pour les peaux. Les Indiens des tribus les plus diverses se servaient en effet de la plante pour teindre les cuirs. Nos pères apprirent des Indiens cette propriété, mais c'est surtout dans la médecine populaire que la coptide a connu et connaît encore la célébrité, comme antiscorbutique, stomachique, tonique et antiseptique. L'action tonique, qui semble réelle, est probablement due à un principe amer, la berbérine. L'action antiseptique est illustrée par l'emploi contre les aphtes de la bouche ; on mastique un petit paquet de rhizomes filiformes, vendu tout préparé sur nos marchés.

— Le fruit de la coptide, petite ombelle de follicules libres, est le meilleur exemple que l'on puisse donner d'une renonculacée typique, et la meilleure illustration de la nature foliaire du carpelle.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 230.


Coptis groenlandica (Oeder) Fernald. 46° 35' 46.45" N - 072° 15' 52.81" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, terre à bois de Roger Leduc, 06:32 le dimanche 16 mai 2010, Coptis_groenlandica_010_800 - 017_800.

Coptis :


le mardi 16 novembre 2004 - le dimanche 16 mai 2010
le lundi 4 juillet 2011 - le jeudi 26 janvier 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-03-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)