Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


Chelidonium majus Linné. 46° 17' 00" N - 72° 38' 00" O, Mauricie, Trois-Rivières (ville), secteur Baie-Jolie, rive du fleuve Saint-Laurent, fin mai 1993, Chelidonium_majus_2150_14_950.

Nichole Ouellette

présente

Papavéracées

Famille
Clef des genres
01 Papaver
02 Sanguinaria
03 Chelidonium

Plantes médicinales

Art de vivre au Québec

Médecine populaire

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 39. ― PAPAVERACEAE PAPAVÉRACÉES ].

3. CHELIDONIUM Linné. — CHÉLIDOINE.

1. Chelidonium majus Linné. — Chélidoine majeure. — Grande éclaire, Herbe aux verrues. — (Celandine).

— Plante (longueur 30-60 cm) ; fleurs (diamètre 12-15 mm) ; fruit (longueur 25-50 mm). Floraison estivale. Naturalisé d'Europe, surtout dans le voisinage immédiat des habitations. Général.

Chelidonium majus, sommité florifère et fructifère.
Flore laurentienne, figure 65, dessin frère Alexandre Blouin.

Bien que vivace, cette plante ne vit qu'un petit nombre d'années, parce que la racine se détruit par un processus particulier. Les formations secondaires ont des tissus lignifiés alternant avec des tissus mous ; ces derniers se détruisent, laissant les premiers saillir à l'extérieur ; les bourgeons de remplacement ne produisent pas de nouvelles racines, et la plante périt.

— Le latex de la chélidoine, comme celui de la sanguinaire, est contenu dans des réservoirs répartis autour des faisceaux libéro-ligneux des tiges et des feuilles. Ce latex est vénéneux, amer, et même caustique. En France, il est réputé dans les campagnes pour détruire les verrues et calmer les maux de dents. Le nom de Grande éclaire qu'on lui donne en France fait allusion à l'usage du latex pour enlever les taies de la cornée.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 248.

Chelidonium :


le dimanche 16 janvier 2005 - le dimanche 26 février 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-10-07

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)