Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


Chrysanthemum leucanthemum Linné. 46º 35' 52.6" N - 072º 15' 38.8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper (Municipalité de paroisse), 1er rang Saint-Édouard, 06:07 le lundi 22 juin 2009, photo macro Chrysanthemum_leucanthemum_015_950.

Nichole Ouellette

présente

Composées

Famille
Clef sous-familles
Clef liguliflores
Clef tubuliflores
C. tubuliflores A
C. tubuliflores  B
01 Lapsana
02 Cichorium
03 Leontodon
04 Tragopogon
05 Taraxacum
06 Prenantes
07 Lactuca
08 Sonchus
09 Hieracium
10 Iva
11 Ambrosia
12 Xanthium
13 Bidens
14 Arctium
15 Centaurea
16 Tanacetum
17 Artemisia
18 Antennaria
19 Anaphalis
20 Gnaphalium
21 Petasites
22 Erechtites
23 Senecio
24 Silybum
25 Cirsium
26 Eupatorium
27 Galinsoga
28 Heliopsis
29 Helenium
30 Helianthus
31 Madia
32 Chrysanthemum
33 Matricaria
34 Achillea
35 Anthemis
36 Rudbeckia
37 Tussilago
38 Arnica
39 Inula
40 Solidago
41 Erigeron
42 Aster
Figures 194 - 195 - 196
Figures 197 - 198 - 199
Figures 200 - 201 - 202
Figures 203 - 204 - 205
Figures 206 - 207 - 208
Figures 209 - 210 - 211
Figures 212 - 213 - 214
Figures 215 - 216 - 217
Figures 218 - 219

Papier peint

Marguerites

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Chrysanthemum :
Index ] Clef des espèces ] [ leucanthemum ] balsamita ]

Famille 103.  COMPOSÉES.

32. CHRYSANTHEMUM Linné  CHRYSANTHÈME.

1. Chrysanthemum leucanthemum Linné.  Chrysanthème leucanthème.  Marguerite.  (Ox-eye daisy).

 Plante vivace ; tige (longueur 30-60 cm) peu ramifiée ; feuilles basilaires obovées, oblongues, pétiolées ; feuilles caulinaires sessiles, embrassantes, incisées ; capitules (diamètre 3-5 cm) sur de longs pédoncules nus ; rayons blancs, 20-30. Floraison estivale. Champs et lieux secs. Partout dans le Québec habité. Naturalisé de l'Eurasie.


Chrysanthemum leucanthemum Linné. 46º 35' 52.6" N - 072º 15' 38.8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper (Municipalité de paroisse), 1er rang Saint-Édouard, 06:07 le lundi 22 juin 2009, photo macro Chrysanthemum_leucanthemum_013_800.

Nulle plante de l'ancien monde ne s'est plus complètement naturalisée que la marguerite, qui couvre nos champs l'été et donne la note dominante au paysage.

 La racine est oblique et tronquée. Les rayons du capitule sont roulés sur eux-mêmes au début de l'anthèse. Ils s'étalent complètement pendant l'anthèse de la multitude des fleurs tubuleuses du disque. Celles-ci s'épanouissent par séries successives, c'est-à-dire en suivant l'ordre de la spirale d'insertion, depuis les bords jusqu'au milieu. Les styles ne sortent du tube staminifère qu'après la déhiscence des anthères, en sorte que la fécondation directe paraît impossible. Après la fécondation, les rayons blancs s'inclinent, se réfléchissent et disparaissent sans laisser de traces.


Chrysanthemum leucanthemum Linné. 46° 35' 43.1" N - 072° 15' 53.8" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain (Municipalité de paroisse), route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, 07:05 le vendredi 15 juin 2012, photo Chrysanthemum_leucanthemum_050_800 .

 La marguerite, qui se trouve maintenant en immenses quantités, de l'Atlantique jusqu'aux limites du Manitoba, est l'une de nos pires mauvaises herbes dans les prairies à foin, où elle ne tarde pas à étouffer l'herbe. Les racines étant peu profondes, un labour fait périr toutes les plantes. Les fleurs apparaissent au moment où le trèfle est prêt à faucher ; si l'on fauche à ce moment, les graines de la marguerite ne peuvent mûrir.

 L'espèce est mellifère ; cependant elle n'est pas fréquentée par les abeilles domestiques, mais seulement par de très petits insectes.

 On sait que le nombre des rayons de la marguerite (comme chez la plupart des composées ligulées) n'est pas fixe, mais oscille entre un maximum et un minimum, avec une moyenne présentée par le plus grand nombre des individus. C'est l'une des meilleures illustrations du phénomène de la fluctuation à l'intérieur de l'espèce. Une excellente leçon de choses, pour une classe de biologie élémentaire, consistera à faire compter par les élèves le nombre des rayons de mille capitules et à établir la courbe de variation. La comparaison des courbes obtenues dans des expériences faites en divers temps et divers lieux montrera que l'hérédité transmet non point une valeur particulière de la fluctuation, mais l'amplitude de la fluctuation, la courbe et ses paramètres.

 Le folklore de cette espèce est abondant et bien connu : jeunes gens et jeunes filles effeuillent une marguerite pour savoir la vérité sur leurs amourettes ; les formules varient à l'infini, mais le dernier rayon effeuillé donne toujours la réponse.

Précédente ] Index ] Suivante ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 587, 589.


le mardi 23 octobre 2001 - le mercredi 24 juin 2009 - le samedi 27 août 2011
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-06-21

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)