Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette
présente

Ulmacées

Introduction
Clef des genres
01. Ulmus
02. Celtis

Québec en photos

Région de Montréal

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 16. ― Ulmacées  Ulmaceae ].

1. Ulmus Linné. ― Orme.

3. Ulmus rubra Mühlenberg. — Orme rouge. — Orme gras. — (Slippery elm).

— Arbre pouvant atteindre 35 mètres, à branches étalées ; feuilles odorantes en séchant, très rugueuses-papilleuses supérieurement, généralement carénées et tordues ; samares non ciliées, glabres sur les ailes mais pubescentes sur la graine. Floraison printanière. Ouest et sud du Québec. (Synonyme : U. fulva Michaux).

Ulmus rubra, groupe de samares.
Flore laurentienne
, figure 33, dessin frère Alexandre Blouin.

Bois pesant, dur, fort, à grain serré, durable, facile à fendre de droit fil, résistant à la pourriture ; il est employé pour faire des piquets, des traverses de chemin de fer, des instruments aratoires.

— L'écorce intérieure de l'orme roux est mucilagineuse. Elle contient de la coumarine, substance aromatique qui se trouve aussi dans d'autres plantes (Melitotus, Heracleum, etc.) sans relation taxonomique avec les ormes. Cette écorce est employée de la même façon que la guimauve dans le traitement de certaines affections inflammatoires. Le liber macéré dans l'eau, puis moulu et séché, constitue la poudre d'orme de la pharmacie.

— Il y a un parallélisme évident entre cette espèce et l'Ulmus procera, d'Europe. L'un et l'autre appartiennent au groupe des ormes à fruits non ciliés, groupe de différenciation très ancienne qui occupait, à l'époque tertiaire, tout l'hémisphère boréal au nord du 30e parallèle.

— Dans la région de Montréal (île Jésus), on voit quelquefois les trois espèces : U. americana, U. thomasi, U. rubra, croissant ensemble sur les rochers calcaires.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 171.

Ulmus :
Clef des espèces ] americana ] thomasi ] [ rubra ]


le mardi 9 mars 2004 - le samedi 24 septembre 2016
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-05-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)