Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette

présente

Chénopodiacées

Famille
Clef des genres
Figures 43 - 44 - 45
01 Cycloloma
02 Chenopodium
03 Atriplex
04 Salicornia
05 Suaeda
06 Salsola

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 22. ― Chenopodiaceae  Chénopodiacées ].

6. SALSOLA Linné.  SOUDE.

2. Salsola pestifer A. Nelson. — Soude roulante. — Chardon de Russie. — (Russian thistle).

— Tige (longueur 30-100 cm) dressée ou ascendante, très buissonneuse et à branches grêles ; feuilles (longueur 3-7 cm) filiformes, passant au rouge à la maturité ; calice membraneux, fortement nervé. Floraison estivale. Lieux cultivés de l'ouest de l'Amérique ; pénétrant dans le Québec par les remblais de chemin de fer.

Salsola pestifer, rameau fructifère.
Flore laurentienne, figure 45, dessin frère Alexandre Blouin.

Le chardon de Russie est l'une des plus terribles mauvaises herbes des plaines de l'Ouest. Les épines aigues causent des plaies aux hommes et aux animaux, à tel point qu'en certains endroits il faut protéger les pattes des chevaux par des espèces de guêtres. La plante est également nuisible d'une autre manière en bourrant les dents des herses et des moissonneuses. Introduite aux États-Unis vers 1873, elle a envahi toute la région des plaines. Elle épuise le sol sans rien lui restituer, car au début de l'hiver, la force du vent rompt les tiges près de la racine, et chasse au loin les touffes desséchées qui vont disperser les graines à des distances fantastiques. Après avoir atteint un maximum de dispersion, le chardon de Russie est maintenant sur son déclin.

— Cette entité est souvent réduite au rang de variété de l'espèce précédente. Son nom s'écrit alors : S. kali var. tenuifolia Tausch.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 198.

Salsola :
Clef des espèces ] kali ] [ pestifer ]


le jeudi 15 avril 2004 - le dimanche 13 novembre 2016
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-04-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)