Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


Stellaria graminea Linné. 46º 19' 59.3" N - 72º 35' 28.5" O, Mauricie, Trois-Rivières, secteur Trois-Rivières-Ouest, terrain vague, 12:44 le mercredi 10 juin 2009, Stellaria_graminea_006_950.

Nichole Ouellette
présente

Caryophyllacées

Famille
Clef des genres
Figures 48 - 49
Figures 50 - 51
01 Agrostemma
02 Lychnis
03 Silene
04 Saponaria
05 Dianthus
06 Cerastium
07 Stellaria
08 Sagina
09 Arenaria
10 Spergularia
11 Spergula
12 Scleranthus

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 27. ― Caryophyllaceae  CARYOPHYLLACÉES ].

7. STELLARIA Linné. — STELLAIRE.

5. Stellaria graminea Linné. — Stellaire graminoïde. — (Lesser starwort).

— Plante vivace à rhizome rampant, d'un vert gai et plus ou moins glauque ; tiges (longueur 30-60 cm) grêles, étalées-diffuses ; feuilles (longueur 20-30 mm) linéaires, lancéolées ou oblongues, en tout cas plus larges vers la base ; fleurs (diamètre 6-10 mm) ; graines rugueuses. Floraison printanière. Naturalisé d'Europe dans le Québec moyen, mais indigène au nord. Général.

Stellaria graminea, (c) sommité florifère, (d) feuille.
Flore laurentienne, figure 50, dessin frère Alexandre Blouin.

Bon type de fleur protérandre. Au moment de l'anthèse, les trois styles sont enroulés sur eux-mêmes, tandis que les cinq étamines de rang externe sont à maturité et se recourbent vers le centre de la fleur ; puis les étamines de rang interne viennent à maturité à leur tour et se comportent de même. Jusqu'à ce moment la fleur est restée mâle. Bientôt toutes les étamines se flétrissent ; en même temps les styles s'allongent et se couvrent de papilles stigmatiques, et la fleur devient femelle. La fécondation croisée par les insectes est presque inévitable ; si les insectes ne visitent point la fleur, cette dernière peut alors se féconder elle-même, car avant que les étamines ne soient complètement fanées, les stigmates se recourbent et viennent se mettre en contact avec les anthères ; dans l'un ou l'autre cas, la reproduction est assurée. Ces particularités sont sans doute communes à un certain nombre de stellaires.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 210.


Stellaria graminea Linné. 46º 19' 59.3" N - 72º 35' 28.5" O, Mauricie, Trois-Rivières, secteur Trois-Rivières-Ouest, terrain vague, 12:44 le mercredi 10 juin 2009, Stellaria_graminea_005_800.


Stellaria graminea Linné. 46° 26' 33,3" N - 072° 19' 37,79" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Champlain, 16:11 le jeudi 23 juin 2005, Stellaria_graminea_001_800.

Stellaria :
Clef des espèces ] humifusa ] alsine ] media ] longifolia ] [ graminea ] longipes ] calycantha ]


le mardi 4 mai 2004
le jeudi 11 juin 2009 - le mardi 3 janvier 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-07-16

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)