Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


Lythrum salicaria Linné. 46° 21' 53.4" N - 072° 23' 36.1" O, Centre-du-Québec, MRC Bécancour, Bécancour (Ville), boulevard Bécancour, 07:33, le lundi 20 juillet 2009, Lythrum_salicaria_001_950.

Nichole Ouellette
présente

Lythracées

Famille
Clef des genres
Figure 114
01 Decodon
02 Lythrum

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 54.  LYTHRACEAE.LYTHRACÉES ].

2. LYTHRUM Linné. — LYTHRUM.

1. Lythrum salicaria Linné. — Lythrum salicaire. — Salicaire. — (Purple loosestrife).

— Plante vivace issue d'une grosse souche ligneuse, émettant des tiges (longueur 60-100 cm) à la fin ramifiées ; feuilles opposées ou verticillées par 3, cordées ou embrassantes à la base ; fleurs pourpres (diam. 12-15 mm), trimorphes, en épis composés terminaux, feuillés et interrompus. Floraison estivale. Lieux submergés au printemps. Naturalisé de l'Eurasie.

L. salicaria, sommité florifère, port, coupe longitudinale de la fleur.
Flore laurentienne, figure 114, dessin frère Alexandre Blouin.

Plante essentiellement grégaire, répandue partout en Europe, sauf dans l'extrême nord. En Asie, on la rencontre au sud de la ligne Tobolsk-Sakhalin (Perse, Thibet, Chine, Japon). Elle existe aussi dans l'Afrique du Nord et l'Australie orientale. Dans le Québec, la plante caractérise les rivages argileux, et surtout les émergences insulaires d'argile glaciaire échelonnées tout le long de la section alluviale du Saint-Laurent. Dans cet habitat d'élection, la salicaire forme d'immenses colonies pures, mais la place lui est aujourd'hui disputée par un autre envahisseur également agressif, le Butomus umbellatus.

— Au point de vue organographique, la salicaire possède la particularité rare de porter souvent deux bourgeons superposés dans la même aisselle. Sa biologie florale est bien connue depuis les travaux de DARWIN. La plante est dite hétérostylée. Elle porte trois sortes de fleurs qui diffèrent par la longueur relative du style. Dans la première (A) le style dépasse les deux verticilles de l'androcée ; dans la deuxième (B) le stigmate se trouve situé entre les anthères des deux verticilles de l'androcée ; dans la troisième (C) le stigmate reste au-dessous des anthères des deux verticilles. Pour obtenir une fertilité complète en croisant ces trois formes, il faut féconder le stigmate de A par le pollen des étamines supérieures de B et de C ; le stigmate de C par le pollen des étamines inférieures de A et de B ; et le stigmate de B par le pollen des étamines supérieures de A et des étamines inférieures de C.

— Chaque fleur ne dure que deux ou trois jours. Des douze dents du calice, six sont inertes, tandis que les six autres ferment la fleur avant l'épanouissement, s'ouvrent pour laisser sortir les six pétales chiffonnés, et se referment encore quand la fécondation est opérée.

— Le mot « salicaire » indique une ressemblance des feuilles avec celles des saules.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 366.


Lythrum salicaria Linné. 46° 35' 48.7" N - 072° 15' 45.2" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, 1er rang Saint-Édouard, bordure de fossé, après la pluie, 06:51 le mercredi 13 juillet 2011, Lythrum_salicaria_005_800.

Lythrum :


le samedi 3 janvier 2009 - le jeudi 13 août 2009
le mardi 12 juillet 2011 - le lundi 22 mai 2017
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-09-14

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)