Nichole Ouellette

présente

Iridacées

Famille
Clef des genres
01 Iris
02 Sisyrinchium

Navigation

Accueil
À propos
Divisions de l'ouvrage
DICOTYLES
MONOCOTYLES
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
À La UNE
PHOTOGRAPHIES

Golfe Saint-Laurent

Flore nordique

du Québec et du Labrador

Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 111. — IRIDACEAEIRIDACÉES].

1. IRIS Linné. — IRIS.

2. Iris setosa Pallas. — Iris à pétales aigus. — (Setose blue-flag).

— Rhizome grêle ; tige (longueur 10-20 cm) simple ou ramifiée, cylindrique, teintée de pourpre à sa base ; feuilles (largeur 5-10 mm) presque toutes basilaires, d'un vert brillant, fortement nervées, ne dépassant pas la tige ; fleurs brièvement pédicellées, d'un bleu violet, marquées de blanc au centre ; divisions du périanthe glabres, les trois intérieures (pétales) involutées ou tubuleuses (longueur 15-20 mm), abruptement terminées en une pointe aristée, les trois extérieures (sépales) quatre fois plus longues que les intérieures, souvent plus largement spatulées que dans l’I. versicolor ; capsules subcylindriques ou ovoïdes, obtusangles. Floraison estivale. Littoral du Bas-Saint-Laurent et du Golfe, remontant jusque dans l'estuaire (Cap-à-1'Aigle, L'Islet).

Iris setosa
fleur
coupe transversale de l'ovaire
fruits
pétale vu de face et vu de côté

Flore laurentienne, figure 240
dessin frère Alexandre Blouin.

L'Iris setosa typique est une espèce de l'Asie orientale et de l'Alaska. La plante du Bas-Saint-Laurent, légèrement différente, peut être désignée plus exactement sous le nom de I. setosa variété canadensis Foster. Si l'on considère notre plante comme une entité spécifique distincte, elle se nomme I. hookeri Penny. C'est l'un des meilleurs exemples, dans la flore de l'est du Canada, d'une identité asiatique à aire disjointe. Cette plante manque en effet depuis l'Asie orientale et l'Alaska jusqu'au golfe du Saint-Laurent et comme beaucoup de reliques préglaciaires (Cirsium minganense, Cypripedium passerinum variété minganense, etc.), elle a cherché refuge dans des habitats maritimes, mais non halophytiques.

— Dans les prairies naturelles littorales de la Côte-Nord, d'Anticosti, de la Gaspésie, l'I. versicolor et l'I. setosa variété canadensis croissent ensemble et hybrident probablement. L'impureté génétique qui en résulte est sans doute la cause déterminante des anomalies (fasciation, polymérie) assez fréquentes dans la région. Là où les deux espèces voisinent, l'I. setosa variété canadensis occupe les parties sèches, tandis que l'I. versicolor se trouve dans les dépressions plus humides. Aux Îles-de-la-Madeleine, les fruits de cette espèce sont désignés sous le nom de Glands.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 668

Flore nordique du Québec et du Labrador t.01

Sous la direction de
Serge PAYETTE

Iris hookeri
Note : autorisation de reproduire les images et le texte extraits de Flore nordique du Québec et du Labrador, Payette Serge, 2013

 courriel le mercredi 22 décembre 2021


le mercredi 22 décembre 2021
constante mouvance de mes paysages intérieurs
Iris : Clef des espèces ] versicolor ] [ setosa/hookeri ]
Iridacées : Famille ] Clef des genres ] 01 Iris ] 02 Sisyrinchium ]

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés Chenelière éducation
Achat en ligne : https://www.cheneliere.ca/4069-livre-flore-laurentienne-3e-edition.html

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2022
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2022-10-01
Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL

Tricoté serré du Québec    des Québécois