Nichole Ouellette

présente

Liliacées

Index
Famille
Clef des genres
Figures 231, 232
Figures 233, 234, 235
Figures 236, 237, 238
01. Smilax
02. Polygonatum
03. Trillium
04. Medeola
05. Clintonia
06. Asparagus
07. Maianthemum
08. Smilacina
09. Streptopus
10. Uvularia
11. Hemerocallis
12. Erythronium
13. Lilium
14. Allium
15. Tofieldia
16. Veratrum
17. Zigadenus

Navigation

Accueil
À propos
Divisions de l'ouvrage
DICOTYLES
MONOCOTYLES
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
À La UNE
PHOTOGRAPHIES

Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 109. — LILIACEAE [ LILIACÉES].

1. SMILAX Linné — SMILAX.

Plantes herbacées ou frutescentes, à rhizomes gros et tubéreux. Tiges généralement volubiles. Feuilles inférieures squamiformes, les supérieures entières ou lobées, à nervures réticulées. Fleurs régulières, dioïques, en ombelles sur des pédoncules axillaires, petites, verdâtres ou jaunâtres. Divisions du périanthe distinctes, décidues. Ovaire généralement triloculaire et accompagné de 1-6 étamines rudimentaires ; ovules 1-2 dans chaque loge, pendants, orthotropes. Fruit : une petite baie rouge, pourpre ou noire, rarement blanche.

Environ 225 espèces, largement répandues, abondantes surtout dans l'Amérique tropicale et en Asie. Elles sont souvent considérées comme formant une famille à part : les Smilacées. Les Smilax ou Salsepareilles vraies (ne pas confondre avec les plantes appelées Salsepareilles au Canada français, qui sont des Aralia) forment un genre très naturel.

L'espèce la plus importante est sans doute le S. Sarsaparilla, la Salsepareille officinale de l'Amérique du Sud, qui a joui d'une réputation considérable comme spécifique des maladies vénériennes.

Un bon nombre d'autres Salsepareilles, assez mal définies taxonomiquement, sont dans le commerce pharmaceutique : S. medica, S. papyracea, S. syphilitica, etc.

Le S. officinalis contient un alcaloïde, la smilacine, dont la formule chimique serait C16 H30 06 d'après POGGIALE et C15 H26 O5 d'après PETERSON. La smilacine ralentit l'action du cœur.

— On dit que la coloration noire des eaux du Rio Negro, au Brésil, est causé par le nombre immense de rhizomes de Smilax qu'elles charrient.

— Le nom générique est tiré de la mythologie grecque.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, p. 642

SMILAX : herbacea ]

MONOCOTYLES : Introduction ] 109 Liliaceae ] 110 Pontederiaceae ] 111 Iridaceae ] 121 Typhaceae ]


le jeudi 13 mai 2021
constante mouvance de mes paysages intérieurs

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés Chenelière éducation
Achat en ligne : https://www.cheneliere.ca/4069-livre-flore-laurentienne-3e-edition.html

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2022
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2022-01-13
Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL

enraciné dans le Québec du XIXe - ramifié dans celui du XXIe siècle