Lilium tigrinum Ker-Gawler. —Lis tigré. — Martagon, Matagon, dans le Québec. – (Tiger lily). 46º 26' 39.8" N - 072º 18' 30.9" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Champlain, levée de fossé en bordure du Chemin du Roy (Route 138), 0849 le jeudi 22 juillet 2021, Lilium_tigrinum_025_950_633.

Nichole Ouellette

présente

Liliacées

Famille
Clef des genres
Figures 231, 232
Figures 233, 234, 235
Figures 236, 237, 238
01. Smilax
02. Polygonatum
03. Trillium
04. Medeola
05. Clintonia
06. Asparagus
07. Maianthemum
08. Smilacina
09. Streptopus
10. Uvularia
11. Hemerocallis
12. Erythronium
13. Lilium
14. Allium
15. Tofieldia
16. Veratrum
17. Zigadenus

Navigation

Accueil
À propos
Divisions de l'ouvrage
DICOTYLES
MONOCOTYLES
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
À La UNE
PHOTOGRAPHIES

Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Famille 109. — LILIACEAE [ LILIACÉES].

13. LILIUM Linné. — LIS.

4. Lilium tigrinum Ker-Gawler. — Lis tigré. — Martagon, Matagon, dans le Québec. — (Tiger lily).

— Bulbe (diamètre 2-4 cm) solitaire, globuleux ; tige forte, d'un rouge brun ou noir, pubescente supérieurement, entourée, dans toute sa longueur, de feuilles (longueur 7-10 cm) alternes et étroitement lancéolées ; feuilles supérieures plus courtes et portant des bulbilles noires à leur aisselle ; fleurs 5-25, très grandes et très brillantes, fortement penchées ; divisions du périanthe d'un beau rouge cinabre sensiblement saumoné, marquées d'un grand nombre de macules d'un rouge brun foncé, recourbées, lancéolées, les sépales plus étroits que les pétales ; étamines à filet grêle et anthère d'un rouge brun foncé ; style épaissi supérieurement, recourbé ; capsule toujours avortée. Floraison estivale. Très cultivé dans les régions tempérées, et naturalisé en certains endroits de l'est de l'Amérique. Dans le Québec, bien établi au sommet du mont Belœil (ancien lieu de pèlerinage), sur les rivages du fleuve à Lavaltrie et sans doute ailleurs. Originaire du Japon et de la Chine. 

L. tigrinum
fleur
portion de tige avec bulbilles axillaires

Flore laurentienne, figure 237
dessin frère Alexandre Blouin.

Le L. tigrinum, l'Oni-Juri des Japonais, est remarquable par sa grande beauté, la facilité avec laquelle il fleurit et sa rusticité à toute épreuve. Il fut d'abord apporté du Japon en Angleterre, en 1804, et depuis cinquante ans, la Chine et le Japon en ont exporté une grande quantité en Europe et en Amérique. Bien que l'espèce soit classiquement considérée comme indigène en Chine et au Japon, on sait très peu de chose sur son habitat naturel, parce qu'elle est cultivée pour l'ornement et pour la valeur alimentaire de ses bulbes dans ces deux pays depuis plus de mille ans et qu'elle franchit facilement les cultures. Quoi qu'il en soit, aussi bien dans son pays d'origine qu'en Europe et en Amérique, on n'a jamais vu le L. tigrinum donner des fruits. Il se propage uniquement, mais facilement, par la division des bulbes et par les nombreuses bulbilles noires produites à l'aisselle des feuilles. Il est clair qu'en ce cas comme en d'autres semblables, — celui du L. canadense exposé plus haut, par exemple, — il y a un rapport de cause à effet ou d'effet à cause, entre cette stérilité et l'extrême facilité de multiplication par voie végétative. L'explication la plus naturelle semble être que le L. tigrinum est une mauvaise espèce, un sport, une mutation et que les milliers d'individus vivant aujourd'hui sont issus par voie végétative d'une mutation unique. Leur stérilité ne serait en somme que l'inaptitude ordinaire à l'autofécondation, tous les L. tigrinum pouvant être considérés au point de vue génétique comme les fragments d'un même individu. Dans toutes les espèces de Lis, d'ailleurs, les individus appartenant au même clone végétatif sont ordinairement interstériles aussi bien qu'autostériles. Mais les « bonnes espèces » sont la synthèse d'une diversité de races qui assurent l'efficacité de la fécondation croisée.

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne, pp 659, 670


Lilium tigrinum Ker-Gawler. —Lis tigré. — Martagon, Matagon, dans le Québec. – (Tiger lily). 46º 26' 39.8" N - 072º 18' 30.9" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Champlain, levée de fossé en bordure du Chemin du Roy (Route 138), 0841 le jeudi 22 juillet 2021, Lilium_tigrinum_020_800_533.


Lilium tigrinum Ker-Gawler. —Lis tigré. — Martagon, Matagon, dans le Québec. – (Tiger lily). 46º 26' 39.8" N - 072º 18' 30.9" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Champlain, levée de fossé en bordure du Chemin du Roy (Route 138), 0849 le jeudi 22 juillet 2021, Lilium_tigrinum_023_800_533.

LILIUM : Clef des espèces ] bulbiferum ] philadelphicum ] canadense ] [ tigrinum ]

LILIACEAE : Famille ] Clef des genres ] Figures 231, 232 ] Figures 233, 234, 235 ] Figures 236, 237, 238 ] 01. Smilax ] 02. Polygonatum ] 03. Trillium ] 04. Medeola ] 05. Clintonia ] 06. Asparagus ] 07. Maianthemum ] 08. Smilacina ] 09. Streptopus ] 10. Uvularia ] 11. Hemerocallis ] 12. Erythronium ] 13. Lilium ] 14. Allium ] 15. Tofieldia ] 16. Veratrum ] 17. Zigadenus ]


le jeudi 2 décembre 2021
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Lilium tigrinum Ker-Gawler. —Lis tigré. — Martagon, Matagon, dans le Québec. – (Tiger lily). 46º 26' 39.8" N - 072º 18' 30.9" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Champlain, levée de fossé en bordure du Chemin du Roy (Route 138), 0840 le jeudi 22 juillet 2021, Lilium_tigrinum_018_950_633.

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés Chenelière éducation
Achat en ligne : https://www.cheneliere.ca/4069-livre-flore-laurentienne-3e-edition.html

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2022
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2022-11-23
Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL

Tricoté serré du Québec    des Québécois