Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


48° 34' 00" N - 72° 14' 00" O, réserve indienne, 1787, rue Amishk, Mashteuiatsh (Pointe-Bleue) Lac-Saint-Jean (Québec) sur la rive ouest du Pekuakami, nom innu donné au lac Saint-Jean, à six kilomètres de Roberval, 15:35 le dimanche 5 septembre 2004, Mashteuiatsh_004_950.

Nichole Ouellette
présente

Travaux, notes et recherches

Antée
Audience
Ballast et remblais
Bibliographie
Conseil d'administration
Calendrier 2001 - 2002
Écorce de bouleau, canot
Écorce de bouleau, canot
Écorce de bouleau, usage
Frère Alexandre Blouin
Gauvreau, Marcelle
Gauvreau, chronologie
Gauvreau, études
Gauvreau, carrière
Gauvreau, lectorat
Herbe à la puce
Herbe à la puce
Herbier Louis-Marie
Herborisation, plante rare
Herborisation, Laurentides
Herborisation, tourbière
Identification de plantes
Intelligence de l'homme
Inventaire d'un habitat
Montage en herbier
Kalm Pehr en Améique
Kalm, en Nouvelle-France
Kalm Pehr, scientifique
Marie-Victorin, biographie
Marie-Victorin, la botanique
Marie-Victorin, l'arbre
Marie-Victorin, le Québécois
Marie-Victorin, les enfants
Marie-Victorin, l'humour
Mère sauvage, fille cultivée
Partenaires
Provancher, Léon
Sécher des plantes
Termes et conditions

Papier peint

Regards des petites personnes

Des canots

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Informations cueillies sur le terrain, photos, dates, données GPS, édition Internet

Flore laurentienne
Travaux, notes et recherches Écorce de bouleau, canot

Le canot d'écorce de bouleau
un règne exceptionnel

Chef-d'œuvre des nations autochtones, le canot d'écorce de bouleau règne sur les cours d'eau de l'Amérique du Nord des siècles avant l'arrivée des premiers Européens.

Le canot d'écorce de bouleau porte l'homme blanc à la découverte de l'Amérique. Pendant plus de deux cents ans, les explorateurs, conquérants, missionnaires, coureurs des bois partent à l'aventure dans un canot, sur le « chemin qui marche ».


48° 34' 00" N - 72° 14' 00" O, réserve indienne, 1787, rue Amishk, Mashteuiatsh (Pointe-Bleue) Lac-Saint-Jean (Québec) sur la rive ouest du Pekuakami, nom innu donné au lac Saint-Jean, à six kilomètres de Roberval, 15:36 le dimanche 5 septembre 2004, Mashteuiatsh_006_800.


Québec, Musée de la civilisation, rabaska d'écorce de bouleau réalisé par l'Attikamekw César Newashish pour l'exposition de Vancouver en 1985, le mercredi 9 décembre 1998, photo 981205_11a_800.

Le déclin

Le règne du canot dure aussi longtemps que la forêt boréale reste inexploitée et que l'avoine, l'orge et le foin demeurent sur place, le déclin du canot d'écorce s'amorce vers 1750..

L'exportation des céréales, l'approvisionnement domestique nécessaire au ravitaillement de la population et aux communications, le transport des voyageurs exigent la construction de bâtiments de tonnage plus importants. Peu à peu, les barques, chaloupes et, plus tard, les goélettes et les bateaux vapeur remplacent les canots de diverses factures.

Notes de voyage

En 1669- 1670, lors d'un voyage au Sault-Sainte-Marie, René Bréhant de Gallinée, sulpicien, écrit :

«... Notre canot transporte en moyenne quatre hommes d'équipage et de 800 à 900 livres de bagages. Certains de nos canots transportent jusqu'à 12 hommes d'équipage, je trouve que cette façon de voyager fait la navigation la plus facile et la plus commune en ce pays. Quoiqu'il est vrai de dire que lorsqu'on est dans ces bâtiments, on est toujours non pas à un doigt de la mort, mais à l'épaisseur de 5 ou 6 feuilles de papier.

... Les bâtiments sont si légers qu'un poids de 20 livres d'un bord le fait tourner si prestement qu'on a à peine le temps de s'en garantir.

Bray ou braie : résine de pin et de sapin fondue et mélangée avec de la graisse d'ours ou d'autre animal.

... Qu'on aborde un peu lourdement sur une pierre, on perce le canot, quoique l'on peut l'accommoder facilement avec de la bray. »

Sources : Société historique du Marigot, cahier no, 22 décembre 1989.

Courriel

Les canots d'écorce de bouleau sont encore aujourd'hui fabriqués et utilisés par les Atikamekws et aussi par les Innu. Je suis Micmac de la Gaspésie et il y a encore des artisans micmacs qui les fabriquent sur commande.

Les canots d'écorce des Micmacs ont la particularité d'avoir les extrémités plus hautes et très arrondies, ce qui permettait aux Micmacs d'aller en mer jusqu'à l'île d'Anticosti (terre natale de ma mère).

Le canot d'écorce... Quelle merveille !
Donald Jeannotte, le lundi 8 février 1999.

Les canots d'écorce de bouleau

  • Betula papyrifera Marshall. — Bouleau à papier. — Bouleau blanc, Bouleau à canot. — (Canoë birch).
  • C'est avec la radicelle de l'épinette blanche que les Indiens cousaient l'écorce du bouleau dans la fabrication des canots.


Betula papyrifera Marshall. — Bouleau à papier. — Bouleau blanc, Bouleau à canot. — (Canoë birch). 48° 09' 14.8 0" N - 069° 40' 04.6" O, Côte-Nord, MRC La Haute-Côte-Nord, Tadoussac, chemin du Moulin-à-Baude, secteur des dunes, le samedi 2 juillet 2005, photo Betula_papyrifera_007_800.


Betula papyrifera Marshall. 48° 09' 15.0 0" N - 69° 40' 01.5" O, Côte Nord, MRC La Haute-Côte-Nord, Tadoussac (Municipalité de village), chemin du Moulin-à-Baude, secteur des dunes, le lundi 5 avril 2010, photo Betula_papyrifera_013_800.

Travaux, notes et recherches

Antée ] Audience ] Ballast et remblais ] Bibliographie ] Conseil d'administration ] Calendrier 2001 - 2002 ] [ Écorce de bouleau, canot ] Écorce de bouleau, canot ] Écorce de bouleau, usage ] Frère Alexandre Blouin ] Gauvreau, Marcelle ] Gauvreau, chronologie ] Gauvreau, études ] Gauvreau, carrière ] Gauvreau, lectorat ] Herbe à la puce ] Herbe à la puce ] Herbier Louis-Marie ] Herborisation, plante rare ] Herborisation, Laurentides ] Herborisation, tourbière ] Identification de plantes ] Intelligence de l'homme ] Inventaire d'un habitat ] Montage en herbier ] Kalm Pehr en Améique ] Kalm, en Nouvelle-France ] Kalm Pehr, scientifique ] Marie-Victorin, biographie ] Marie-Victorin, la botanique ] Marie-Victorin, l'arbre ] Marie-Victorin, le Québécois ] Marie-Victorin, les enfants ] Marie-Victorin, l'humour ] Mère sauvage, fille cultivée ] Partenaires ] Provancher, Léon ] Sécher des plantes ] Termes et conditions ]

Divisions de l'ouvrage

En peu de mots ] Divisions de l'ouvrage ] FAMILLES - dicotyles ] Plantes comestibles ] Plantes introduites ] Plantes médicinales ] Plantes rares ] Faire un don ] Dernière photo en ligne ] Galerie de photos ]


le mercredi 20 janvier 1999 - le lundi 8 février 1999
le jeudi 2 février 2000 - le samedi 10 juillet 2010
le vendredi 30 août 2013 - le lundi 14 décembre 2015
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Québec, Musée de la civilisation, rabaska d'écorce de bouleau réalisé par l'Attikamekw César Newashish pour l'exposition de Vancouver en 1985, le mercredi 9 décembre 1998, 981205_12a_950.


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-05-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)