Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


51º 37' 46.23" N - 75º 12' 31.94" O, Baie-James (Municiipalité), lac Mistassini, île Marie-Victorin, image satellite générée par Google earth, saisie le mardi 10 septembre 2013, image Ile_Marie_Victorin_950.

Nichole Ouellette
présente

Observations, notes et recherches

Antée
Audience
Ballast et remblais
Bibliographie
Conseil d'administration
Calendrier 2001 - 2002
Écorce de bouleau, canot
Écorce de bouleau, canot
Écorce de bouleau, usage
Frère Alexandre Blouin
Gauvreau, Marcelle
Gauvreau, chronologie
Gauvreau, études
Gauvreau, carrière
Gauvreau, lectorat
Herbier Louis-Marie
Herborisation, plante rare
Herborisation, Laurentides
Herborisation, tourbière
Identification de plantes
Intelligence de l'homme
Inventaire d'un habitat
Montage en herbier
Kalm Pehr en Améique
Kalm, en Nouvelle-France
Kalm Pehr, scientifique
Marie-Victorin, biographie
Marie-Victorin, la botanique
Marie-Victorin, l'arbre
Marie-Victorin, le Québécois
Marie-Victorin, les enfants
Marie-Victorin, l'humour
Mère sauvage, fille cultivée
Partenaires
Provancher, Léon
Rhus radicans - toxicité
Rhus radicans - solutions
Sécher des plantes
Termes et conditions

L'arbre

Art de vivre au Québec

Conte
L'arbre qui se détache

Papier peint

Feuilles d'automne

Regards des petites personnes

Arbres d'automne

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Informations cueillies sur le terrain, photos, dates, données GPS, édition Internet

Flore laurentienne
Observations, notes et recherches

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Grand Québécois


Photo publiée dans le quotidien La Presse, le 30 septembre 1944.
Grand Québécois, maître à penser, point de référence pour tout un peuple, directeur-fondateur de l'Institut botanique de l'Université de Montréal, auteur de la Flore laurentienne.

Je me souviens

L'année 1994 marque le 50e anniversaire de la mort du frère Marie-Victorin. Chaque semaine, la publication d'extraits de la Flore laurentienne, dans les quotidiens : La Presse et Le Nouvelliste, maintient son héritage vivant. Le génie du frère tient à sa vision d'avant-garde et à son intelligence des composantes de la planète. De ses dons de communicateur, il suscite l'intérêt et avive la curiosité sur le monde qui nous entoure. Publiée en 1935, la Flore laurentienne demeure un chef-d'œuvre de nos patrimoines scientifique et littéraire. L'ouvrage sert encore aujourd'hui à l'enseignement de la botanique à l'université. L'écriture sensible, claire, précise, transparente et accessible nous ancre dans le réel où nous naissons, vivons et mourrons.

Frère Marie-Victorin à Cuba
janvier 1939.

Émotion

Parfois l'auteur laisse libre cours à son émotion dans sesdescriptions. Du calypso bulbeux (p. 832), il écrit :

«  Par l'extraordinaire délicatesse de l'ensemble, par l'équilibre de tant de couleurs diverses, par la multiplicité des détails et l'originalité de la forme, cette fleur est un chef-d'œuvre de beauté, une création sans analogue dans le monde des fleurs, si riche pourtant. »

Humour

Ailleurs l'humour transpire devant des croyances populaires étonnantes. Le texte sur l'Acorus roseau (p. 845) illustre un sourire en coin. « En Europe, au moyen-âge, on se servait des rhizomes de l'acorus comme litière odorante sur le plancher des cathédrales. En Chine, une superstition veut que la plante chasse les démons. En Indes, le sucre combat les coliques des enfants. Dans le district de Montmagny, les rhizomes font passer les grandes fièvres ». Exemples parmi des milliers.

Science

Une plante à la main, le manuel sous les yeux, on prend conscience de la somme phénoménale d'informations contenues dans la Flore laurentienne. Une initiation d'où se dégage la personnalité de l'homme de sciences par ses travaux d'observations, ses recherches, ses réflexions, sa lucidité, sa précision, sa force de caractère, son érudition, son génie. Le frère Marie-Victorin transmet ses connaissances et sa compréhension des lois de la nature. Sur le terrain, il invite à refaire les découvertes, à vérifier ses dires, à pousser la curiosité au-delà des apparences.

La Flore laurentienne garde mémoire des relations intimes entre les premières nations, le peuple du Québec et leur terre natale

  • Fonds d'archives Mère-Marie-des-Anges (1883-1967), sœur aînée du frère Marie-Victorin
  • Fonds d'archives de la société canadienne d'histoire naturelle (1923-1972)
  • Fonds d'archives de la Société de biologie de Montréal (1922- )


51º 37' 46.23" N - 75º 12' 31.94" O, Baie-James (Municipalité), 110 miles à 3000 pieds d'altitude, entre le 50° 25' 09.5" N - 073° 52' 21.4" O et le 51° 55' 10" N - 074° 05' 18" O, soit entre Mistissini (Village cri) et l'île Le Veneur, dans le cours moyen de la rivière Eastmain. Lac Mistassini, archipel Kasapominskat, île Marie-Victorin, 10:24 le vendredi 22 juillet 2005, photo Lac_Mistassini_040_800.


MON MIROIR journaux intimes (1903-1920) du frère MARIE-VICTORIN. Texte intégral, édition établie et annotée par Gilles Beaudet,é.c. et Lucie Jasmin, 816 pages. Dépôt légal 3e trimestre 2004, Bibliothèque nationale du Québec, © Éditions Fides 2004.

Croquis laurentiens du frère MARIE-VICTORIN, 249 pages. Couverture : le frère Marie-Victorin herborise en Minganie, le 3 août 1928. Édition originale ; Montréal : Frères des écoles chrétiennes, 1920. Dépôt légal 1er trimestre 2002, Bibliothèque nationale du Québec. © Éditions Fides, 1982. © Bibliothèque québécoise, 2002, pour la présente édition.

Île Marie-Victorin

Détail d'une carte de la Sûreté du Québec : Baie-James, lac Mistassini, îles Montpetit, Mintunikus Misaupinanuch, Manitoumouc, André-Michaux, Marie-Victorin, Dablon, Macoun.

Observations, notes et recherches

Antée ] Audience ] Ballast et remblais ] Bibliographie ] Conseil d'administration ] Calendrier 2001 - 2002 ] Écorce de bouleau, canot ] Écorce de bouleau, canot ] Écorce de bouleau, usage ] Frère Alexandre Blouin ] Gauvreau, Marcelle ] Gauvreau, chronologie ] Gauvreau, études ] Gauvreau, carrière ] Gauvreau, lectorat ] Herbier Louis-Marie ] Herborisation, plante rare ] Herborisation, Laurentides ] Herborisation, tourbière ] Identification de plantes ] Intelligence de l'homme ] Inventaire d'un habitat ] Montage en herbier ] Kalm Pehr en Améique ] Kalm, en Nouvelle-France ] Kalm Pehr, scientifique ] Marie-Victorin, biographie ] Marie-Victorin, la botanique ] Marie-Victorin, l'arbre ] [ Marie-Victorin, le Québécois ] Marie-Victorin, les enfants ] Marie-Victorin, l'humour ] Mère sauvage, fille cultivée ] Partenaires ] Provancher, Léon ] Rhus radicans - toxicité ] Rhus radicans - solutions ] Sécher des plantes ] Termes et conditions ]

Divisions de l'ouvrage

Auteur, illustrateur ] Préface ] Abrégé historique ] Esquisse générale ] GROUPES systématiques ] Clef artificielle ] Glossaire ] Auteurs ] Cartes et tableaux ] Observations, notes, recherches ]


le samedi 28 juin 1997 - le samedi 12 mars 2000
le dimanche 1er juillet 2012 - le 10 septembre 2013
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-06-21

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)