Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Synopsis des groupes     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette
présente

Glossaire

Index ] A ] B ] C ] D ] E ] F ] G ] H ] I - J ] L ] M ] N ] O ] Paléa ] [ Périanthe ] Pollinisation ] R ] Sagitté ] Sillonné ] Stolon ] T ] U ] V ] X - Z ]

Regards des petites personnes

Marie-Victorin
et l'érythrone

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Glossaire
par Marcelle GAUVREAU (1907-1968)

Sur cette page :
Périanthe ] [ Péricarpe ] [ Périgyne  ] [ Persistant ] [ Pétale ] [ Pétaloïde ] [ Pétiole ] [ Pétiolule ] [ Phanérogame ] [ Photosynthèse ] [ Phyllode ] [ Phyllopode ] [ Phylogénie ] [ Phylogéographie ] [ Pinnatifide ] [ Pinnatilobé ] [ Pinnatipartit ] [ Pinnatiséqué ] [ Pinnule ] [ Pistil ] [ Pistillé ] [ Pivotant ] [ Placenta ] [ Placentaire ] [ Placentation ] [ Plagiotropisme ] [ Pluri- ] [ Pluriloculaire ] [ Pollen ]


Lilium tigrinum Ker-Gawl. 46º 31' 25.8" N - 072º 16' 58.4" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Batiscan, près de la plage du fleuve Saint-Laurent, 07:11, le mercredi 5 août 2009, photo macro Lilium_tigrinum_006_800. (Périanthe)

Périanthe (n.m.). Ensemble des enveloppes florales : calice, corolle, etc. Ex. : les pièces recourbées de la fleur du Lilium tigrinum (figure 237).

Péricarpe (n.m.). Enveloppe du fruit, provenant du développement des parois de l'ovaire. Ex. : l'ensemble de la coque et du brou chez le Carya cordiformis (figure 27, c).

Périgyne (adj.). Se dit des étamines insérées autour de l'ovaire, sur les bords du réceptacle. Ex. : Cratægus submollis (figure 87).


Rhododendron canadense (Linné) Torrey. 46° 35' 51.0" N - 072° 16' 01.9" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper-de-Champlain, route des 1er et 2e rangs Saint-Édouard, le dimanche 16 mai 2010, photo macro Rhododendron_canadense_031_800. (Persistant)

Persistant, ante (adj.). Durant au delà du terme où les mêmes organes sont ordinairement caducs. Ex. : le style du Rhododendron canadense (figure 150).
Pétale (n.m.). Chacune des divisions de la corolle. Ex. : Viola (figure 76, d, e, f).


Cornus canadensis Linné. 46° 40' 05.1" N - 072° 16' 44.1" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Saint-Prosper, rang Price, le samedi 6 juin 2009, photo Cornus_canadensis_002_800.

Pétaloïde (adj.). Ayant l'aspect et la couleur d'un pétale. Ex. : l'involucre du Cornus canadensis (figure 133).

Pétiole (n.m.). Support ou queue de la feuille.

Pétiolule (n.m.). Pétiole des divisions (folioles) d'une feuille composée. Ex. : Apios americana (figure 109).

Phanérogame (n.f.). Littéralement : (plante) à organes reproducteurs apparents. Nom donné au groupe des plantes à fleurs, traité dans cet ouvrage sous le nom de spermatophytes. S'emploie aussi adjectivement.

Photosynthèse (n.f.). Fonction par laquelle les plantes vertes, sous l'action de la lumière solaire, décomposent l'anhydride carbonique (CO2) de l'air, et fixent le carbone (C) dans leurs tissus sous forme de synthèses organiques : amidon (C6H10O5)n, etc.

Phyllode (n.f.). Pétiole dépourvu de limbe, et présentant souvent un aspect foliacé. Ex. : Sagittaria rigida (figure 220).

Phyllopode (adj.). Se dit des plantes où le renouvellement des tiges se fait par des rosettes dont les feuilles naissent en automne, persistent pendant l'hiver, et existent encore à la base des tiges lors de anthèse. S'oppose à : aphyllopode.  Ex. : Solidago nemoralis (figure 214).

Phylogénie (n. f.). Histoire du développement d'un groupe systématique à travers les périodes géologiques.

Phylogéographie (n.f.). Science qui étudie la répartition des plantes à la surface du globe. On dit aussi : géographie botanique ou géobotanique.

Pinnatifide (adj.). Se dit des feuilles à nervation pennée où les divisions atteignent a peu près le milieu de chaque demi-limbe. Ex. : le segment pinnatifide du Dryopteris spinulosa (figure 13, h).

Pinnatilobé, ée (adj.). Se dit des feuilles à nervation pennée où les divisions n'atteignent pas le milieu de chaque demi-limbe. Ex. : le segment pinnatifide du Dryopteris cristata (figure 13, j).

Pinnatipartit, ite (adj.). Se dit des feuilles à nervation pennée où les divisions dépassent le milieu de chaque demi-limbe. Ex. : le segment pinnatipartit de l'Athyrium thelypteroides (figure 14, h).

Pinnatiséqué, ée (adj.). Se dit des feuilles à nervation pennée où les divisions (segments) atteignent tout à fait (figure 7, a) ou presque (figure 7, b) la nervure médiane.

Pinnule (n.f.). Chacune des grandes divisions des frondes des fougères. (Ce terme ayant une signification un peu imprécise, on emploie de préférence les expressions : segment primaire, segment secondaire, etc.). Ex. : les deux pinnules du Polystichum braunii, et les deux pinnules du Polystichum acrostichoides (figure 12).

Pistil (n.m.). Appareil femelle de la fleur, comprenant un ou plusieurs carpelles libres ou soudés. Le pistil comprend l'ovaire, le style et le stigmate. Ex. : Butomus umbellalus (figure 221, c).

Pistillé, ée (adj.). Se dit d'une fleur ou d'une inflorescence qui possède un ou des pistils, mais ne possède pas d'étamines. Ex. : le chaton pistillé du Salix discolor (figure 29, e).

Pivotant, ante (adj.). Se dit d'une racine principale bien plus développée que les radicelles, et s'enfonçant verticalement dans le sol.

Placenta (n.m.). Partie interne de l'ovaire où sont fixés les ovules. Ex. : les saillies internes dans la coupe de l'ovaire de l'Hypericum ellipticum (figure 81, k).

Placentaire (adj.). Qui se rapporte au placenta.

Placentation (n.f.). Mode de fixation des ovules à l'intérieur de l'ovaire : placentation axile, pariétale, centrale, etc.

Plagiotropisme (n.m.). Tendance qu'ont certaines plantes à s'étaler sur le sol.

Pluri- Préfixe (du lat. plures) signifiant : plusieurs.

Pluriloculaire (adj.). À plusieurs loges. Ex. : l'ovaire du Vaccinium cespitosum (figure 149).

Pollen (n.m.). Poussière fécondante renfermée dans les loges de l'anthère. Les grains de pollen sont les microspores de la plante.

Flore laurentienne
Accueil ] Auteur, illustrateur ] Préface ] Abrégé historique ] Esquisse générale ] Synopsis des groupes ] Clef artificielle ] Glossaire ] Auteurs ] Cartes et tableaux ] Observations, notes, recherches ]

Précédente ] Index ] Suivante ]


le samedi 7 juillet 2001
le mercredi 5 août 2009 - le mardi 18 mai 2010 - le mercredi 20 juin 2012
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-07-16

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)