Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux

Nichole Ouellette

présente

Glossaire

Index ] A ] B ] C ] D ] [ E ] F ] G ] H ] I - J ] L ] M ] N ] O ] Paléa ] Périanthe ] Pollinisation ] R ] Sagitté ] Sillonné ] Stolon ] T ] U ] V ] X - Z ]

Québec en photos

Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre

Regards des petites personnes

Marie-Victorin
et l'érythrone

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Frère Marie-Victorin (1885-1944)

Glossaire
par Marcelle GAUVREAU (1907-1968)

Sur cette page :
Échinuleux ] [ Écologie ] [ ed. 1 ] [ Émarginé ] [ Embrassant ] [ Embryon ] [ Endémique ] [ Endémisme ] [ Endocarpe ] [ Endophytique ] [ Engainant ] [ Ensiforme ] [ Entier ] [ Entrenœud ] [ Éolien ] [ Éperon ] [ Éperonné ] [ Épi ] [ Épibiote ] [ Épicarpe ] [ Épigé ] [ Équitant ] [ Érythrisme ]

Estuarien ] [ Étalé ] [ Étamine ] [ Étendard ] [ Eurasie ] [ Exfolié ] [ Exsert ] [ Extrorse ]

Échinuleux , euse (adj.). Muni de petites pointes. Ex. : les mégaspores de Isoetes echinospora (figure 6, b).

Écologie (n.f.). Science biologique qui étudie les rapports de l'être vivant avec son milieu.

Émarginé, ée (adj.). Qui présente une échancrure ou entaille peu profonde. Ex. : les pétales du Cerastium arvense (figure 49).

Embrassant, ante (adj.). Se dit d'une feuille dont la base sessile entoure plus ou moins la tige. Ex. : Potamogeton richardsonii (figure 227).

Embryon (n.m.). Plante rudimentaire qui, chez les spermatophytes, reste enfermée dans la graine ; chez les ptéridophytes, l'embryon est la plantule non encore affranchie de son prothalle.

Endémique (adj.). Se dit d'une espèce, d'un genre, etc., propre à une région donnée. S'emploie aussi substantivement : un endémique.

Endémisme (n.m.). Condition d'une flore contenant des espèces endémiques.

Endocarpe (n.m.). Partie interne du péricarpe, généralement osseuse dans les fruits drupacés. Ex. : 1'écale (en noir solide) de la noix du Carya cordiformis (figure 27, c).

Endophytique (adj.). Se dit d'un organisme qui vit dans les tissus d'une plante.

Engainant, ante (adj.). Formant une gaine, c'est-à-dire un étui autour d'un autre organe. Ex. : les feuilles du Triglochin palustris (figure 224).


Butomus umbellatus Linné. 46° 22' 38.3" N - 072° 26' 10.1" O, Centre-du-Québec, MRC Bécancour, Bécancour (Ville), avenue Montesson, le lundi 20 juillet 2009, photo macro Butomus_umbellatus_011_800. (Ensiforme)

Ensiforme (adj.). En forme de lame d'épée. Ex. : les feuilles du Butomus umbellalus (figure 221 ).

Entier, ère (adj.). Se dit d'un limbe foliaire nullement divisé (ni denté). Ex. : la feuille du Pontederia cordata. (figure 239).

Entrenœud (n.m.)  Intervalle compris entre deux nœuds consécutifs d'une tige (figure 284).

Éolien, enne (adj.). Qui se rapporte à l'action du vent.


Aquilegia canadensis Linné. 46 34' 49.3.3" N - 072 08' 30.5" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Sainte-Anne-de-la-Pérade, domaine Quessy, le vendredi 21 mai 2010, photo macro Aquilegia_canadensis_021_800. (Éperon)

Éperon (n.m.). Prolongement tubuleux ou conique du calice ou de la corolle au-dessous de la fleur. Ex. : les pétales de Aquilegia canadensis (figure 57).
Éperonné, ée (adj.). Muni d'un éperon.

Épi (n.m.). Inflorescence où les fleurs sont sessiles ou subsessiles sur un axe simple (figure 284).

Épibiote (n.m.). Se dit d'une espèce qui, dans une région donnée, a survécu à la disparition d'une ancienne flore dont elle faisait partie.

Épicarpe (n.m.). Partie externe du péricarpe. Ex. : le brou de la noix (partie hachurée) du Carya cordiformis (figure 27, c).

Épigé, ée (adj.). Qui se développe au-dessus du sol, mais près de la surface.


Steironema ciliatum (Linné) Rafinesque-Schmaltz. 46º 32' 52. 16" N - 072º 12' 22.83" O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Sainte-Anne-de-la-Pérade, Commune Sainte-Marie, terre inondable en bordure du fleuve Saint-Laurent, le mercredi 8 juillet 2009, photo macro Steironema_ciliatum_006_800. (Épipétale)

Épigyne (adj.). Inséré au-dessus du pistil. Ex. : la corolle de l'Epilobium angustifolium (figure 116) ; les étamines du Rhamnus catharticus (figure 131).

Épillet (n.m.). Petit épi formé par une ou plusieurs fleurs, et portant à la base une ou deux glumes (figure 285).

Épipétale (adj.). Se dit des étamines insérées vis-à-vis des pétales. Ex. : Steironema ciliatum (figure 144).

Épiphyte (n.m.). Qui croît sur une autre plante mais sans se nourrir à ses dépens. S'emploie aussi adjectivement.

Épisépale (adj.). Se dit des étamines insérées vis-à-vis des sépales. Ex. : la fleur du Mitella diphylla (figure 85).

Équitant, ante (adj.). Se dit des feuilles pliées longitudinalement et l'une à cheval sur l'autre.

Érythrisme (n.m.). État d'une plante ou d'un organe dont la coloration tourne au rouge.

Estuarien, enne (adj.). Se dit d'une plante qui croît sur les rivages d'un estuaire, c'est-à-dire de la portion d'un fleuve sujette aux marées d'eau douce (pour le Saint-Laurent, depuis le lac Saint-Pierre jusqu'à l'île aux Coudres). Sens particulier adopté dans la Flore laurentienne.

Étalé, ée (adj.). Disposé horizontalement.

Étamine (n.f.). Organe mâle de la fleur, qui, dans une fleur parfaite, est inséré entre la corolle et le pistil. Ex. : Thalictrum pubescens (figure 59). Voir aussi : figure 285.


Melilotus alba Desrousseaux. 46° 30' 37.9" N - 072° 14' 29.3" O,  Mauricie, MRC Les Chenaux, Batiscan, en bordure de la plage du fleuve Saint-Laurent, le mercredi 8 juillet 2009, photo macro Melilotus_alba_006_800. (Étendard)

Étendard (n.m.). Pétale supérieur, ordinairement plus grand, de la corolle des légumineuses. Ex. : la fleur du Melilotus alba (figure 111).

Eurasie (n.f.). Ensemble continental naturel de l'Europe et de l'Asie.

Exfolié, ée (adj.). Se dit généralement d'une écorce qui se détache par feuillets. Ex. : Carya ovata (figure 27).

Exsert, erte (adj.). Qui fait saillie au dehors. Ex. : les, étamines de la fleur de l'Hydrophyllum virginianum (figure 152).

Extrorse (adj.). Se dit d'une anthère qui s'ouvre vers le dehors de la fleur.

Flore laurentienne
Accueil ] Auteur, illustrateur ] Préface ] Abrégé historique ] Esquisse générale ] GROUPES systématiques ] Clef artificielle ] Glossaire ] Auteurs ] Cartes et tableaux ] Travaux, notes, recherches ]

Précédente ] Index ] Suivante ]


le dimanche 1er juillet 2001 - le jeudi 9 juillet 2009 - le samedi 16 juin 2012
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-03-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)