Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent  

Accueil     Divisions de l'ouvrage     info@florelaurentienne.com

Galerie  Travaux - notes     Dernière page éditée, dernière mise à jour

florelaurentienne.com

Préface     Abrégé historique     Esquisse générale     Groupes systématiques     Clef artificielle     Glossaire     Auteurs     Cartes et tableaux


Vitis : V. riparia, rameau fructifère, trois phases de la chute de la corolle. — Parthenocissus : P. quinquefolia, rameau fructifère.

Nichole Ouellette

présente

Préface à la première édition

Index
Nature de l'ouvrage
Territoire
Caractérisation espèces
Classification
Nomenclature
Noms vulgaires
Créations onomastiques
Pionniers de la science
Folklore onomastique
Illustration
Notes encyclopédiques
Remerciements
Remerciements
Remerciements
Envoi

Flore laurentienne

Auteur, illustrateur
Préface
Abrégé historique
Esquisse générale
GROUPES systématiques
Clef artificielle
Glossaire
Auteurs
Cartes et tableaux
Travaux, notes, recherches

Frère Alexandre Blouin

Papier peint

Extrait du récit du
frère Alexandre

Navigation

Accueil
En peu de mots
Divisions de l'ouvrage
FAMILLES - dicotyles
Plantes comestibles
Plantes introduites
Plantes médicinales
Plantes rares
Faire un don
Dernière photo en ligne
Galerie de photos

Édition interactive

Flore laurentienne
Préface - Illustration

L'illustration
Entreprise de grande envergure ] [ Les figures ] [ Le port des plantes ]

Entreprise de grande envergure

L'illustration complète d'une flore est une entreprise de grande envergure qui ne peut être menée à bien que par un exceptionnel concours de circonstances : collaboration du botaniste et de l'artiste, accumulation énorme de matériaux et de documents, appui financier. Très heureusement, ce concours a pu être réalisé pour l'élaboration de la Flore laurentienne, dont l'illustration soignée doublera l'utilité. Un effort a été fait pour figurer, au moins partiellement, à peu près toutes les plantes du territoire ; seules ont été omises quelques espèces affines d'autres espèces, et n'en différant que par des caractères difficiles à rendre par le dessin : couleur, pubescence, consistance, etc.

On a généralement cherché à mettre en évidence les caractères différentiels, plutôt qu'à répéter sans fin les formes similaires des espèces d'un même genre. Ces caractères sont généralement observables à l'œil nu ; dans certains cas, la loupe devra être employée, et plus rarement le microscope. Les dimensions apparaissant dans le texte, il n'a pas été tenu compte des proportions dans l'illustration.

Les figures (324)

Le but des figures de la Flore laurentienne étant uniquement de faire connaître les plantes, l'illustrateur a adopté une manière volontairement sobre et s'en est tenu aux lignes essentielles. Les dessins ont généralement été exécutés d'après nature, en employant soit des croquis faits sur le terrain, soit les matériaux de l'herbier de l'Institut Botanique et de l'herbier personnel de l'auteur ; en certains cas on s'est aidé d'illustrations déjà publiées, et de la grande collection de photographies de l'Institut Botanique.


Vitis riparia Michaux. 46° 35' 34.8" N - 072° 04' 10.0" O, Capitale-Nationale, MRC Portneuf, Deschambault-Grondines (Municipalité), Grondines (Secteur), chemin du Roy (route nº 138), domaine Daniel et Réjean Trottier, 16:08 le jeudi 15 septembre 2011 photo Vitis_riparia_004_800. (Figure 132)


Parthenocissus quinquefolia Linné Planchon. 46° 30' 01.2" N - 072° 14' 47." O, Mauricie, MRC Les Chenaux, Batiscan, près du quai, le samedi 12 septembre 2009 , photo macro Parthenocissus_quinquefolia_001_800.  (Figure 132)

Le port des plantes

Le port des plantes étant encore, quand tout est dit, l'un des meilleurs critères de l'espèce, il a été fait usage, dans un certain nombre de cas, du procédé des silhouettes. Certaines clefs analytiques ont été illustrées, et pour quelques grands groupes (Graminées, Cratægus, etc.), une figure préliminaire indique les caractères généraux et la terminologie spéciale. Pour faciliter les recherches, on a, aussi souvent que possible, placé le nom de l'espèce auprès de sa représentation, sans préjudice des légendes qui restent l'indication principale, et dont le texte a été rendu aussi explicite que possible. Les références aux figures suivent immédiatement les descriptions ; ces références apparaissent aussi en leur lieu dans les clefs analytiques, sauf le cas où tous les genres ou toutes les espèces d'une même clef sont illustrés dans une seule et même figure ; la référence est alors donnée une fois pour toutes en tête de la clef.

Précédente ] Index ] Suivante ]

Frère Marie-Victorin (1885-1944)
Flore laurentienne 1935, p. 7 - 8.


le dimanche 20 janvier 2002
- le vendredi 11 décembre 2009 - le vendredi 16 septembre 2011
constante mouvance de mes paysages intérieurs


Achat en ligne

Flore laurentienne textes et illustrations
© Les
Frères des Écoles Chrétiennes, 1935    © Les presses de l'Université de Montréal, 1964, 1995
© gaëtan morin éditeur 2002     Tous droits réservés
chenelière éducation

Photos, notes, recherches ajouts © Nichole Ouellette 2001 - 2017
Tous droits réservés
- Dernière mise à jour 2017-04-01

Flore laurentienne, organisation sans but lucratif (OSBL)